Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 11:33

Un café quelque part dans l'Ouest parisien. Il est un gars qui ne manque jamais, tous les matins, d'étaler son ISF, sa fortune, ses biens, ses propriétés, ses combines, ses ventes et ses reventes. En vingt ans, ce gars-là a dû me payer trois cafés. Et encore je suis un privilégié.

Et puis il y a un SDF. Enfin avec une nuance, puisqu'il a pris l'habitude de dormir sans le sous-sol d'un parking, protégé par une rangée de chariots. Chaque matin, cet honorable compagnon se rend prendre un café, non sans être passé au supermarché voisin acheter un paquet de biscuits à 0,85€.

Nous étions trois au comptoir ce matin-là, lorsqu'il est entré. Il a ouvert son paquet, est venu vers nous et nous a proposé un gâteau. A l'unisson, nous avons gentiment répondu "non merci".

C'était la fable du riche pingre et du pauvre généreux prêt à partager son modeste petit déjeuner.

ADM, le 5 juin 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

L'Oeil de Rouen 06/06/2015 08:56

Une fable ? Oui, doublée, comme le veut sa nature, d'une belle leçon !

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens