Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 06:50

"Illettrés". Il les avait traités "d'illettrés" et s'était vite aperçu de sa bourde. Il était donc normal que le banquier-ministre Macron allât rendre une visite de repentance à la volaille bretonne qui, chez Doux, traite les gallinacés du même nom. Ce fut fait en janvier dernier.

Une journaliste du "Parisien", alors employée intérimaire dans le but de rédiger un livre sur la condition du prolétariat breton, assista à la scène. Quand Emmanuel Macron arriva, il circula devant la piétaille sans lâcher un mot. Pour l'occasion, les patrons avaient ralenti les chaînes de production. Le visiteur parti, les chaînes reprirent leur rythme infernal et on demanda aux serfs et aux serves de "rattraper le retard" engendré par l'inopportune visite.

Ce récit n'évoque rien pour vous ? Tenez la visite de monsieur le comte ou monsieur le baron chez ses manants au temps de Louis XIV. Il en est ainsi sous la république "socialiste" de Normal 1er : comme aux temps maudits du boucher qui se prenait pour le soleil.

ADM, le 3 septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens