Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 07:47

Les terroristes locaux avaient annoncé la couleur : le pantin de Valbuena pendu à une potence dans les tribunes. Bien sûr sans que cette incitation au meurtre n'appelât la moindre réaction du triste sire Vincent Labrune, président de l'Olympique de Marseille.

Mais le plus grave allait suivre. Le signal de la violence fut donné par un certain Rekik qui ne tarda pas - les images sont accablantes - à vouloir délibérément porter atteinte à l'intégrité physique du petit meneur de jeu lyonnais. Il échoua et ne s'en sortit que par un carton jaune. On connaît la suite : multiples agressions marseillaises sur Valbuena, notamment de la part de l'abruti Alessandrini - les images sont encore accablantes - qui fut fort opportunément sorti par l'arbitre.

Comme les joueurs n'arrivaient pas à accomplir leur sale besogne, les ultras présents dans les tribunes prirent le relais en jetant divers projectiles, dont des bouteilles en verre qui, miraculeusement; avaient franchi les pseudo contrôles de sécurité.

Il fallut faire entrer les CRS pour que le match pût, après vingt-trois minutes d'arrêts, aller à son terme. Le score n'a aucune importance. Retenons seulement deux faits : la déclaration du sinistre Labrune qui a trouvé "l'ambiance formidable" et l'impunité dont va sans doute jouir le dénommé Rekik. Dans un pays où les autorités sportives ne se coucheraient pas, ce n'est pas deux, trois ou cinq matchs que cet énergumène devrait prendre, mais six mois de suspension.Ce qui lui permettrait d'aller s'entraîner ailleurs ?

ADM,le 21 septembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Mururoa 21/09/2015 20:21

INSUFFISANT ! Frappes chirurgicales sur le Vélodrome pour donner du travail au BTP.

TOM 21/09/2015 19:25

Prochain match sans aucun spectateur à Marseille, à huis-clos, c'est la règle ...normalement.