Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 16:52

"Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un électeur au vote dormant

(...)

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines

Et j'ai vu désormais le monde à ta façon..."

Ah Jean-François Copelovici ! Hier, à l'annonce de ta candidature à la primaire des Républicains, j'ai enfin compris combien mes choix étaient judicieux. Certes, depuis ton écrasante et indiscutable victoire sur le félon Fillon, j'avais bien pressenti que "tricher", "voler", "truquer", "magouiller", "tripatouiller", "mentir", étaient la clef de ma réussite. Désormais, je sais. Devenir à la fois seigneur politique et saigneur de la République demande un long et douloureux apprentissage, où il convient de jeter aux poubelles de l'Histoire ces valeurs grotesques que mes parents m'ont enseignées.

Oui, oui, oui, et encore oui ! Jean-François Copelovici, présente-toi. Tu es mon idole, mon phare, mon icone. Avec toi, je me prépare à un séjour radieux au royaume des ombres de l'honnêteté. Que serais-je sans toi ? Adorateur de la Cosse ou du Placé ? Impossible. Ils ne te valent pas.

ADM, le 15 février 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

berthou 15/02/2016 18:01

J'espère que cela ne sera pas un Copé-collé au suffrage des Répudie Quint

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens