Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 09:47

Périphrase. Ai-je une tête de périphrase, moi qui abhorre les expressions alambiquées ? Tenez, certains évoquent un bipède lâche-courageux, à la fois normal dans l'anormalité, obscur dans la clarté et nul dans l'érudition, alors qu'un seul mot suffit : Hollande ou Sarkozy, au choix.

Je n'userai donc pas de périphrase et sans ambage vous narrerai ma dernière aventure. L'autre soir, alors qu'un ciel fuligineux assombrissait mes pensées, je me décidai à gagner des terres inconnues. J'emfourchai donc mon balai Isetta bon papa revu et corrigé V2 et pris rapidement de la hauteur. La Manche fut vite survolée d'un revers. J'atteignis une contrée escarpée que les anciens désignaient comme les grottes de Noëlle, en souvenir d'une sorcière fréquentée jadis. J'aperçus alors une excavation qui attira mon attention. De ses entrailles suintait un filet d'une substance inconnue. Je me baissai et allai porter à mes lèvres ce liquide, quand une renarde, à la pelure sang et or, m'interpella.

- Étranger, que viens-tu faire ici ?

- Pardon, dame renarde, j'ignorais que cet antre était vôtre.

- Vous savez que vous nous dérangez, mon mari et moi ?

A cet instant, surgi de derrière un modeste stalagmite, un hérisson apparut visiblement de fort mauvaise humeur.

- Jeune homme, vous ne voyez pas que vous avez interrompu notre parade amoureuse ?

- Amoureuse ?

- Oui, monsieur, je compte bien offrir un nouvel enfant à ma compagne. Peut-être même deux.

- Vous avec une renarde ?

- Où est le mal ? Notez bien l'orthographe du mot, car le mâle c'est moi. Nous avons déjà deux chatons, un corbeau et une musaraigne.

- Quoi ?

- Ne cherchez pas à comprendre la physio-biologie quantique, mon cher. Vous ne savez rien de notre caverne d'Ali-Baba. Ali, diminutif d'Alice, est le prénom de ma compagne. Quant à moi, je porte le nom de Baba depuis qu'elle m'a séduit au rhum un soir de beuverie où l'on perd toute mémoire, mais pas l'usage de ses cinq sens.

Interloqué par de tels propos, c'est humblement que je demandai à visiter les lieux.

- Impossible. Notre cerbère Pluton veille sur notre tranquillité. Ici ne peuvent entrer que ceux qui ont composé une chanson de geste. Et, à ma connaissance, ce n'est pas votre cas.

- C'est vrai. Je n'ai éraillé que des chansons paillardes, vous savez celles que les étudiants entonnent entre célibataires.

- Taratata ! Vous n'êtes qu'un apprenti dépravé. Enfantez une girafe, une panthère et deux lionnes et revenez nous voir.

- C'est de la zoophilie !

- Zoophilie, zoophilie, moi qui suis fidèle à ma renarde !

- Votre amie est fort belle, mais j'avoue ne pas comprendre les couleurs de sa fourrure.

- Mais elle est espagnole, monsieur ! Elle a dû émigrer, chassée de votre pays où on ne respecte pas sa ruse.

- L'Espagne au-delà de la Manche ? Vous vous fichez de moi !

- Vous commencez à me mettre en boule.

- Ami hérisson, cachez donc ces piquants que je ne saurais voir.

A cet instant, mon interlocuteur eut un râclement de gorge. Un chat ? En tout cas je ne vis aucun félin.

- Soit, je me calme. Quel âge avez-vous donc ?

- Deux-cent-trente-trois ans, six jours et cinquante minutes. Enfin, bientôt cinquante-et-une.

- Bien. Je saisis mieux maintenant vos égarements. Vous ignorez qu'au millénaire dernier la dérive des continents a inversé la position de la Manche et de la Méditerranée. Ici, vous vous trouvez à Majorque, île perdue entre Sumatra et les Aléoutiennes. Xénophon en évoquait d'ailleurs la possibilité dans son Anabase.

- On ne dit pas base, monsieur le hérisson, mais fondement.

- Il suffit, visiteur importun. Prenez votre balai et revenez lorsque vous aurez accompli votre travail de géniteur

C'est ainsi que je manquai mon premier entretien avec un hérisson quantique.

ADM, le 12 août 2016

Mots imposés : périphrase, grotte, chanson de geste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens