Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 06:44

Il est des moments rares où l'âme quitte le corps, oublie quelques heures durant l'existence d'un quintette de gredins qui, sur une autre chaîne, se prétendent les mieux placés pour asservir leurs contemporains bêlants.

"Amadeus" de Milos Forman, vous pouvez le voir et le revoir avec toujours la même émotion. Le récit, par un immense cinéaste, de l'une des plus grandes injustices de l'histoire de l'art : le sort que la bonne société viennoise - c'eût pu être une autre - réserva à Wolfgang Amadeus Mozart, la voix de Dieu, s'il en existe une.

Chaque plan est un chef d'œuvre, chaque dialogue relève de l'expression la plus élaborée, chaque note vous enlève pour des espaces inexplorés où, toute souillure de la condition humaine. écartée, vous côtoyez le beau, le pur, le sublime, l'idéal extatique. 

Vous pleurez, fredonnez, chantez, pensez, vous évadez, vous remémorez, imaginez, rêvez... Ici, tout n'est que volupté, sensualité et religiositè. Faire l'amour en écoutant Mozart... Se souvenir des jours heureux en écoutant Mozart... Oublier les heures sombres en écoutant Mozart... Préparer les lendemains menant au grand voyage en écoutant Mozart... Qu'il est doux d'échapper au monde, ne serait-ce que le temps d'un Mozart, unique être de notre plénitude.

ADM, le 21 mars 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens