Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 06:45

A la campagne, ramiers et coqs s'éveillent plus tôt que les colleurs d'affiche. Il aura fallu attendre jusqu'à mercredi dernier pour que la place André Eme avec ses panneaux qui laissent croire que des condamnés vont y être collés appelle le visiteur à la réalité du temps.

Le premier à recouvrir l'emplacement officiel fut Benoît Hamon et les deux sauvages pour Benoît Hamon encore et François Asselineau. Le lendemain, le Macron surgit. Et, comme ses partisans sont des démocrates convaincus, il avala d'un coup Hamon et Asselineau. Le jour du départ, coup de tonnerre avec l'arrivée officielle de Dupont-Aignan et, exit Macron, occupation sous un double "Debout la France!" du panneau réservé à la communication municipale.

Moralité, lorsque vous vous mettez en marche - ne vous méprenez pas -  pour aller chercher votre pain à la petite boulangerie, gardez-vous de ces visions qui pourraient menacer la sérénité de vos pupilles.

Les miennes le furent, vendredi soir. À mon arrivée à la gare de ma cité de résidence, je les vis tous. Face à moi, ce onze de la désillusion m'agressa si fort qu'une pensée me traversa l'esprit : les jours à venir allaient être durs. Adieu coqs, ramiers, ruisselets, fragrances campagnardes... Wolfgang, offre-moi un air pour m'évader !

ADM, le 16 avril 2017.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens