Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 15:27

Amies, amis, restez assis : pour la première fois, Anatole va soutenir le nouveau président. Emmanuel Macron, vous avez raison de prendre de la hauteur avec les laquais de la désinformation qui prétendent diriger l'opinion sur des valeurs qu'ils ne cessent de violer. Avec Sarkozy et Hollande, nous avions des "politocards" qui déshonoraient la fonction présidentielle. Puisse-t-elle avec vous retrouver de son lustre passé.

ADM, le 19 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 16:02

Écrire ces trois noms résume notre aversion pour cette république de copains, de coquins, d'opportunistes et d'affairistes. À tout saigneur tout déshonneur, le Modem, groupuscule tout juste capable de réunir son congrès dans une cabine téléphonique et qui veut imposer sa loi à l'ensemble du pays. À sa tête Francois Bayrou nouveau garde des Sceaux, symbole de tous les cloaques et combinaisons chers à nos politocards. À ses côtés, sa groupie, l'insignifiante Marielle de Sarnez, chargée des Affaires européennes. Quant au troisième bipède, le fourbe Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, la simple écoute de ses prestations minables lors des primaires de la droite prouvait qu'il lui faudrait se livrer à des manœuvres peu honorables pour goûter au grand banquet des requins. Au fait, Le Maire, un hectare c'est 10.000m2. On ne sait jamais...

Bayrou - de Sarnez - Le Maire : un trio au panthéon de l'infamie.

ADM, le 17 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 05:16

François Bayrou, toi le pilier de la République exemplaire, le chantre de la fidélité éternelle, le saigneur-seigneur de Pau toujours prêt à quémander auprès de tes administrés quelques picaillons pour une invitation à déjeuner, tu serais mécontent des premières listes de candidats aux législatives concoctées par ton ami Emmanuel Macron ? Elles ne respecteraient pas votre accord ? 

Pourtant, en février, tu rayonnais devant ton fumet conçu aux saveurs de l'honnêteté qui te caractérise si bien. Tu te sens trahi, toi qui te voyais déjà en haut de l'affiche ? Tu vas convoquer dans ta boîte à cirage (de pompes) ton bureau politique ?  Bravo ! Le Modem a besoin d'un nouveau logiciel. Avec plein de petits sièges pour le cul-cul des copains.

Francois Bayrou, mon beau Francois, avec ta face de ragondin, tes oreilles de Martien égaré, ton élocution savoureuse, tu me fais balbutier de bonheur. Grogne, grogne, François, te voir un peu coucou (ah ces voyelles facétieuses !), me fend le cœur.

ADM, le 12 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 19:16

Le jour s'étiole sous les gouttes langoureuses qui humectent le jardin. Ce soir, dans la pénombre qui nimbe les lieux, il règne une atmosphère indéfinissable. Un mot ne peut suffire : paix, sérénité, tendresse, apaisement, espoir. À quelques portées de note, les airs des romantiques bercent mon cœur d'une douceur sucrée. Qu'il est insolite de vivre ces fragiles instants, ce bonheur-flash que jadis m'enseigna une jeune agrégée qui ne m'offrit pourtant que son amitié.

Encore quatre soirs et la décision tombera. L'espoir d'un avenir où la solitude aura sombré dans les abysses des souvenirs infernaux. Joue, joue, musique ! Ce soir, il me prend l'envie d'hurler au cosmos, d'aller à la quête d'autres univers. Dansez, dansez, étoiles, que je ne verrai pas ce soir.

Anatole, imaginais-tu que le bonheur pouvait revenir ? Chantez, chantez, oiseaux, avant le repos dû aux justes. Flirtez, flirtez, renards et biches. Et toi hérisson, mon épineux voisin, ouvre-toi. Ce soir, pas de politique, pas de finance, pas de pouvoir, pas de haine, pas de rancoeur. Rêve, rêve, toi le solitaire d'un autre âge. Dans quatre soirs, la décision caressera celle qui acceptera tes défauts, tes faiblesses, mais aussi ton cœur.

ADM, le 11 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 10:16

"Miam miam ! Une circonscription où je fais 39,3% à la présidentielle, mais c'est pour moi ! Pousse-toi de là, Patrick Mennucci ! A moi Marseille ! Après Hénin-Beaumont (non je me suis planté) ! Après ? Massy... Le Sud-Ouest ... Le Sénat... Le Parlement européen... L'OCI... Le PS ... Le Front de gauche... Avec et sans les communistes... Les Insoumis...  Et après ? C'est que j'aime le pouvoir, les masses hurlantes, le magnétisme... Que serais-je sans la politique ? Qu'un petit bourgeois vexé de n'être pas reconnu à la hauteur de mon talent (NDLR c'est vrai que vous savez parler et êtes cultivé) ? "

Ah ! cher Jean-Luc Mélenchon ! Il serait temps que vous cessiez de poursuivre votre errance. Electriser les foules et satisfaire votre ego ne suffit pas à exprimer sa et ses valeurs. Ne mélangeons pas tout.

ADM, le 11 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 10:19

Caramba de caramba ! Née en 1954 à Marq-en-Baroeuil (59) de l'imagination d'industriels français, cette friandise, mélange de cacao et de caramel, n'avait cessé de bercer notre enfance de ses blagues gentillettes. Le symbole de la gourmandise et du bonheur dans une France qui allait bien.

Patatras ! L'an passé, notre sucrerie préférée était allée s'offrir aux mains de l'étranger américain. Une telle histoire ne pouvait s'achever aussi tristement. On apprend aujourd'hui que le Carambar revient dans notre giron. Sous la dénomination de "Carembar & Co". Ce qui au passage sauvegarde l'emploi de 800 salariés.

Mes amies que j'aime ou pour qui j'éprouve la plus douce des amitiés, je vous le dis sans ambages : "c'est ma tournée." Par Teutatès !

ADM, le 2 mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 17:15

François Baroin. On se souvient de lui trépignant dans un bureau élyséen pour devenir le ministre des Finances de Nicolas Sarkozy. On l'a connu ensuite prétendant au poste de Premier ministre si Alain Juppé était élu, puis avec François Fillon. La semaine passée, il postulait à l'être sous la présidence d'Emmanuel Macron si la droite venait à l'emporter aux législatives.

Ma parole, ce gars-là est un vrai partouzeur prêt à coucher avec n'importe qui du moment où son appétit de pouvoir est satisfait. Comme pourrait dire l'une de mes très chères amies, voilà un politocard digne de se présenter aux oscars de l'infidélité permanente.

ADM, le 1er mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 21:58

Bravo aux Niçois ! Ils ont remis à leur place les outres parisiennes menées par le pâle Emery qui aura donc, pour sa première saison, déjà connu deux naufrages, preuves de ses insuffisances abyssales.

Laurent Blanc aura sans doute ricané devant le "spectacle" offert par une équipe sans âme, sans personnalité, sans meneur. Et dont les membres, quand l'adversaire ne s'agenouille pas devant les pétro-dollars, révèlent leur véritable personnalité : celle de petites "fiottes", pour reprendre une appellation chère à l'un d'eux. Ce n'est pas à neuf qu'auraient dû finir ces arrogants, mais bien à huit. À méditer pour l'avenir.

Bravo donc aux jeunes Azuréens managés par un vrai entraîneur, le Suisse Lucien Favre. Bravo aussi a leurs jeunes voisins monégasques qui vont recevoir leur titre de champions oh combien mérité.

Pour une foi que la morale est sauve au football, clamons notre plaisir.

ADM, le 30 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:48

Il pleure sur la ville. La bise peine à chasser les perles du visage. Une averse de cendres ravage ce métronome qui ne comprend plus pourquoi il bat. Le rêve s'en est allé rejoindre les abysses du désespoir.  Oh toi, pourquoi pourquoi pourquoi ?

ADM, le 28 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 05:55

Qu'elle est belle ! Dans l'aube qui s'éveille, ses fragrances ont atteint mon modeste cerveau. Quelques battements d'aile. M'approcher. Choisir le pétale où je vais me poser. Qu'elle est fraîche, odorante, attirante ! Une perle de rosée suinte le long de sa corolle éclose. M'y abreuver. Lutiner ou butiner, les consoles se mêlent en moi. Parcourir ces quelques centimètres vallonnés. Atteindre le saint des saints, celui que les humains nomment pistil... 

Doucement, tendrement, déposer le pollen qui va contribuer au cycle de la vie. Repartir à la quête d'une nouvelle rencontre. Tiens un banc. Deux silhouettes enlovées. Des mains liées. Des lèvres si proches. Eux aussi ? Là-haut, une escadrille de joyeux lascars plane, monte aux cieux, plonge vers le sol. Dans les bosquets, il en est qui chantent, pépient, gazouillent, babillent... Une fantaisie en accords majeurs pour une belle journée printanière.

ADM, le 25 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens