Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 17:15

François Baroin. On se souvient de lui trépignant dans un bureau élyséen pour devenir le ministre des Finances de Nicolas Sarkozy. On l'a connu ensuite prétendant au poste de Premier ministre si Alain Juppé était élu, puis avec François Fillon. La semaine passée, il postulait à l'être sous la présidence d'Emmanuel Macron si la droite venait à l'emporter aux législatives.

Ma parole, ce gars-là est un vrai partouzeur prêt à coucher avec n'importe qui du moment où son appétit de pouvoir est satisfait. Comme pourrait dire l'une de mes très chères amies, voilà un politocard digne de se présenter aux oscars de l'infidélité permanente.

ADM, le 1er mai 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 21:58

Bravo aux Niçois ! Ils ont remis à leur place les outres parisiennes menées par le pâle Emery qui aura donc, pour sa première saison, déjà connu deux naufrages, preuves de ses insuffisances abyssales.

Laurent Blanc aura sans doute ricané devant le "spectacle" offert par une équipe sans âme, sans personnalité, sans meneur. Et dont les membres, quand l'adversaire ne s'agenouille pas devant les pétro-dollars, révèlent leur véritable personnalité : celle de petites "fiottes", pour reprendre une appellation chère à l'un d'eux. Ce n'est pas à neuf qu'auraient dû finir ces arrogants, mais bien à huit. À méditer pour l'avenir.

Bravo donc aux jeunes Azuréens managés par un vrai entraîneur, le Suisse Lucien Favre. Bravo aussi a leurs jeunes voisins monégasques qui vont recevoir leur titre de champions oh combien mérité.

Pour une foi que la morale est sauve au football, clamons notre plaisir.

ADM, le 30 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 08:48

Il pleure sur la ville. La bise peine à chasser les perles du visage. Une averse de cendres ravage ce métronome qui ne comprend plus pourquoi il bat. Le rêve s'en est allé rejoindre les abysses du désespoir.  Oh toi, pourquoi pourquoi pourquoi ?

ADM, le 28 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 05:55

Qu'elle est belle ! Dans l'aube qui s'éveille, ses fragrances ont atteint mon modeste cerveau. Quelques battements d'aile. M'approcher. Choisir le pétale où je vais me poser. Qu'elle est fraîche, odorante, attirante ! Une perle de rosée suinte le long de sa corolle éclose. M'y abreuver. Lutiner ou butiner, les consoles se mêlent en moi. Parcourir ces quelques centimètres vallonnés. Atteindre le saint des saints, celui que les humains nomment pistil... 

Doucement, tendrement, déposer le pollen qui va contribuer au cycle de la vie. Repartir à la quête d'une nouvelle rencontre. Tiens un banc. Deux silhouettes enlovées. Des mains liées. Des lèvres si proches. Eux aussi ? Là-haut, une escadrille de joyeux lascars plane, monte aux cieux, plonge vers le sol. Dans les bosquets, il en est qui chantent, pépient, gazouillent, babillent... Une fantaisie en accords majeurs pour une belle journée printanière.

ADM, le 25 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 06:13

Macron-Mâcon : deux noms que le destin unit. Prenons le premier. Ôtons-lui le sale "r" de la calomnie qui pourrait mener le pays au naufrage. Un frêle instant, nous croyons avoir gagné la Saône-et-Loire. Hélas, un accent circonflexe est venu y déposer sa chape briseuse de rêve. 

Le rêve ? Ôtons le "r", annonciateur de lumineuses journées, et changeons d'accent : le circonflexe devient grave. Surgit alors Ève, symbole de l'éternel féminin. Ève et "le soleil noir de la mélancolie" cher à Gérard de Nerval. "En avril, ne te découvre pas d'un fil" : poète au luth constellé d'étoiles, n'oublie jamais cet adage.

ADM, le 24 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 19:08

Le changement, c'est maintenant. Depuis un certain temps, le courrier, quand il arrive, est distribué chez moi au-delà de 15 heures. Quelqu'un connait-il un éleveur de pigeons ou un entrepreneur spécialisé dans les diligences ? Go, La Poste, go !

ADM, le 22 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 14:38

Ravaler l'amertume des jours à la lumière égarée

Aviver les couleurs des rencontres ensoleillées

Tordre la souffrance des tendres maux endurés

Organiser le long voyage vers l'éternelle clarté

Nier les affres des uns et des autres au pire liés

Lutiner la tendresse satinée des corps entrelacés

Amnésie, anesthésie, amnistie, destination félicité !  

Voleter sous la fragrance du chèvrefeuille envoluté

Ejecter le spleen silencieux de la solitude mordorée

Ululer sous la braise des astres le bonheur enfin trouvé

Rire avec ma compagne Sélène sur la lande enjouée

ADM, le 21 avril  2017 

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 10:26

Ce matin, l'air vif fouette le visage. Heureusement, là-haut, notre ami du jour reprend peu à peu de sa vigueur. Les pas sur le bitume d'une rue déserte. L'esprit ailleurs. Où ? S'il le savait... Une vieille mélodie venue du temps jadis me trotte dans la tête.

Sous les feuilles d'un chêne

Je me suis fait sécher ;

Sur la plus haute branche

Le rossignol chantait...

Oh trouble funeste, mais que chantait-il donc ? Un soir ou une nuit, sous la douce braise des astres assoupis, peut-être une muse viendra me rappeler qu'il faut sourire à la vie. Sur la plus haute branche...

ADM, le 20 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 17:50

Les Grecs n'avaient peut-être pas tort de considérer que les affaires de la cité se réglaient entre hommes. Certains collaborationnistes répliqueront que la vie est donnée par la gente féminine. Certes. Mais si l'espèce humaine venait à disparaître, le destin de l'univers serait-il pour autant bouleversè ? Pas certain. Que le chaos soit ! Et que les vénéneuses sombrent dans le néant !

ADM, le 19 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 08:30

Le silence sous le couchant rutilant d'une superbe journée printanière. Des rangs et des rangs de croix blanches alignées dans une parfaite rectitude. À l'entrée, sous une guérite, une modeste table. Sur celle-ci, un registre où ne figurent que quelques témoignages.  À côté, un cahier avec une liste imposante de noms. À la lettre A, l'émotion vous étreint. Des pages et des pages. Que des noms musulmans ou presque...

Il faut le trouver le cimetière national militaire de Rougemont, modeste commune du Doubs. Sans l'aide de l'ami Jacques, jamais je ne l'aurais connu. Là sont regroupés les corps de 2169 soldats morts pour la France dans les combats qui ont ensanglanté l'Est en 1944. Parmi eux, 153 inconnus et 1251 musulmans. "Morts pour la France pour que je puisse être libre", cela mérite un peu plus que le silence et l'oubli ?

Samedi, François Hollande a naturalisé 28 anciens tirailleurs sénégalais. Qu'il me soit permis d'écrire, pour une fois, "bravo". Que la France ne l'a-t-elle pas fait plus tôt ?

Ne vous méprenez pas, amis, ce n'est pas pour autant que j'accepte les souillures que certains sans foi ni loi veulent infliger à notre pays et à ses valeurs. Mais, à Rougemont, jeudi  dernier, il y avait une France éternelle qui m'interdisait de me taire. Le silence des héros...

ADM, le 17 avril 2017

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article