Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 00:07

Après la Toison d'Or décernée à notre grand Timonier, Juan Carlos va pouvoir se fendre d'une Toison Rouge collective octroyée à son royal club. Le spectacle offert hier soir par les Madrilènes s'est apparenté à une boucherie organisée où les coups les plus vils, les plus méchants, les plus fourbes se succédaient à un rythme effréné. En seconde mi-temps, le téléspectateur était en droit de se demander si les soudards du Réal ne descendaient pas de ces hordes napoléoniennes qui naguère exportèrent si bien la barbarie à la française sur la terre espagole.
Mais en sport, contrairement à ce qui se passe en politique, la victoire récompense parfois les gentils et les talentueux. Les Catalans ont ainsi renvoyé la bande de Mourinho à cet adage : dans le Classico, c'est toujours Barcelone qui gagne.
Anatole de Mururoa, le 19 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 11:02

"Les voies du Seigneur sont impénétrables." Qui n'a jamais entendu cette affirmation commune aux trois grandes religions monothéistes ? Est-ce pour cette raison que prêtres, imams et aujourd'hui un rabbin, se sont mis en quête de trouver d'autres voies plus "pénétrables" chez leurs ouailles ?

Morale - si l'on peut dire - de l'histoire. Ne confondons pas le grand Horloger avec ceux qui se réclament de Lui. En vérité, en vérité, ce ne sont que des usurpateurs.

Anatole de Mururoa, le 18 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 15:39

Assimiler François Hollande, le candidat à la présidentielle de dizaines de millions de Français, au capitaine italien lâche et criminel du Costa Concordia, voilà qui ne manque pas de sel. Mais qui est donc ce Gérard Longuet, né à Neuilly, qui se permet ainsi de pérorer ex cathedra de tout et de rien ? Aucun prix Nobel dans sa besace. Pas de titre sportif. Ne figure pas au panthéon des saints. Il a bien occupé à diverses reprises la rubrique "Affaires financières et judiciaires" où se mêlaient intérêts publics et intérêts privés, mais le madré a toujours réussi à obtenir le non-lieu.

En creusant son parcours, on découvre sa parfaite ignorance du mot démocratie. En revanche, le lascar n'ignore rien du cassage de gueule. Jugez : membre actif d'Occident, groupe fascisant et pro Algérie française, fondateur du Gud (Groupe d'Union Défense), groupuscule du même acabit, rédacteur du programme économique du Front national à sa naissance... Le tout entremêlé d'incessants combats de rue. En 1967, notre "humaniste" a même été condamné à une amende pour complicité de violence et voie de fait avec des armes. Un détail.

Le réitre, au regard qu'on ne voudrait pas croiser la nuit dans une venelle, ne craint rien ni personne. Un jour, il assimile homosexualité et pédophilie. Un autre, il lutte contre la possible nomination de Malek Boutih à la tête de la Halde, parce qu'il n'appartient pas (sic) au corps traditionnel français ! En fait, ce Gérard Longuet a toujours aimé écraser ceux qui ne partageaient pas son avis. Après avoir raclé divers portefeuilles au siècle dernier sous les cohabitations, le voici nommé, en février 2011, ministre de la Défense, au troisième rang dans la hiérarchie du gouvernement Fillon.

Il en profite pour se vanter d'être à l'origine de l'interception sanglante - conforme à sa philosophie ? de Maamar Kadhafi. Dernière performance, cette assimilation qui déshonorerait n'importe quel soudard. Mais voilà ce Gérard Longuet appartient à une équipe où on ne se refuse rien. Le généralisssime en tête. Casse toi pauv' con, voilà pour le peuple souverain. Comment résister à la tentation de suivre un tel modèle ? La semaine passée, c'est le président de l'Assemblée nationale - troisième personnage de l'Etat - qui comparait une éventuelle victoire de la gauche aux désastres d'une guerre ! Ben voyons.

Devant la menace d'un écrasement électoral, la meute se déchaîne. En bons snipers (ils se nomment ainsi), chiens et chiennes de garde sont prêts tirer sur ceux et celles qui n'idolâtrent pas le grand timonier, vous savez ce "Rafioto Plouf Plouf" qui mène la France dans les abysses du ridicule et de la déchéance.

"Longuet" a pour définition "qui dure trop longtemps". Oh que oui ! Messieurs, pourvu que les Français vous chassent. Ce rustaud de Longuet pourrait se reconvertir comme garde-chiourme dans un camp nord-coréen. Communisme et fascisme ont si souvent fait bon ménage dès lors qu'il s'agissait de souiller les idéaux démocratiques.

Anatole de Mururoa, le 17 janvier 2012 

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 16:51

Il est malin notre grand timonier. Peut-être même plus que son illustre prédécesseur du siècle dernier Mao Tse Toung. Pressentant que la France allait perdre son triple A, notre Nicolas intergalactique a contacté son homologue chinois, le démocrate Hu Jintao. "Au nom de l'amitié qui unit nos deux grands pays, peux-tu nous prêter deux de tes pandas géants pour dix ans ?" Aussitôt dit, aussitôt fait. Huan Huan et Yuanze ont débarqué sur le territoire français.

Mais dites-moi, deux pans d'A, ça fait déjà un bon bout d'(pas de connotation religieuse, SVP). Allez ! Huan Huan et Yuanze, faites-nous un petit et notre pays pourra s'enorgueillir d'avoir retrouvé son AAA.

Anatole de Mururoa, le 16 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 15:09

Bourgeoise. Autoritaire. Fantasque. Femme de patron. Propriétaire d'un pavillon cossu dans les Yvelines. A priori, le personnage n'avait rien pour séduire la France d'en bas. Pourtant, pendant huit ans, Maguy allait tenir tête à la star du petit écran, Anne Sinclair, celle devant qui la France des bobos bavait. Car Rosy Varte, née Nevarte (Rose) Manouélan, savait nous amuser, nous émouvoir, parfois même nous agacer, selon nos humeurs du dimanche soir.

Rose-Nevarte vient de nous quitter après une belle et longue carrière. Pendant ce temps, Anne Sinclair, "la femme de l'année" pour les médias complaisants, continue d'arborer sans pudeur la rose du PS. Sans doute pour le remercier d'avoir exonéré ses oeuvres d'art de l'ISF.

Avec ses scènes de ménage, la première nous faisait rire. La seconde nous bassine. Une rose s'en est allée. Le grand jardinier s'est encore trompé.

Anatole de Mururoa, le 16 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 19:03

Vendredi 13 et à cent jours du premier tour de la présidentielle. Que de symboles ! A A A, la queue leu leu ! A A A, la queue leu leu ! Tous au Fouquet's ! Allons y célébrer la nouvelle performance de Rafioto Plouf Plouf, notre prince de l'esbrouffe. Ce n'est pas tous les jours qu'on perd son triple A. "Faites Ah, mon bon Nicolas. Aie ! Nous, Standard and poor's, voyons une économie enrhumée. Allez donc vous reposer chez votre amie Angela. Elle garde son triple A."

Ah ! Ah ! Ah ! Ce soir, envahissons les Champs, à pied, à vélib ou à trottinettes. Remise de Légions d'honneur à gogo, distribution de rolex à un euro, jetons de présence pour tous les participants. Ce soir, on pisse champagne et chie caviar à volonté. Ah ! Ah ! Ah ! Imaginons la tête de ces bricolos venus en leur palais élyséen assister au Requiem de leur économie défunte. A notre tour de jouir, depuis le temps qu'ils nous asservissent et nous méprisent.

Au Fouquet's, expulsons ces deux cents familles qui se gavent. Prenons la place de ces émigrés - chanteurs, cinéastes, sportifs et people de tous poils - qui nous trahissent et que la République des coquins ne cesse d'honorer. A A Alain Minc, Fillon, Baroin, Péqueresse et consorts, orchestrez le choeur des lamentations. La France sarkozyste sombre. Musiciens, jouez jusqu'au plongeon final. 

Au fait, "Vendredi 13", c'était le bateau d'Alain Colas. Il disparut dans l'Atlantique à la fin des seventies comme ils disent chez S&P. Ressuscitons-le et offrons-lui comme skipper notre grand timonier. N'en doutons pas, ce navigateur émérite saura nous mener vers le Pot au noir, là où on travaille plus pour gagner moins. Et quand la France sera devenue une République bananière, notre inimitable Morano continuera d'idolâtrer son maître. Amen.

Anatole de Mururoa, le 13 janvier 2012.

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:08

Le Pool Sports Gadoue, association à but non lucratif aspirant à distraire le peuple selon le principe du "panem et circenses", communique ses rencontres du jour.*

Eva, la Viking incorruptible, vs Marine, la Harengère fritée

Bernard, le Guerrier de l'Apocalypse, vs Benoît, le Bulot breton

Nadine, le Haut fourneau lorrain, vs Cécile, la Fukushima du Pacifique sud

Jack, la Pastille des Vosges, vs Eric, la Sournoise ardéchoise

Rosine, la Terreur des vestiaires, vs Elisabeth, la Justicière blonde du 9-3

Jean-Marc, Héros du 44, vs Frédéric, Zadig altoséquanais

Martine, P'tite bolée lilloise, vs Valérie, P'tite lotion versaillaise

Xavier, Indicateur zélé, vs Lionel, Zombie crin blanc

Rama, En quête de toit, vs Ségolène, En quête de réconfort

Bertrand, l'Envoûteur des nuits blanches, vs Edouard, l'Etrangleur au bas de soie, bas de soie

Rachida, Rage de dents, vs Clémentine, Killing Beauty

Rappelons les règles de ce nouveau sport électoral. En tenue légère et enduits d'huile, les combattants s'affrontent en deux manches gagnantes sur un ring de boue. Ici, contrairement aux joutes pratiquées dans les médias, les coups sont interdits sous la ceinture.

* 33 bd des Illusions Paris XXXVIe dessous. Réservations sur psg@jeux-politiq.fr

Anatole de Mururoa, le 13 janvier 2012 


Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 12:01
Il était là, recroquevillé à même le sol dans l'atmosphère ouatée de ces matinées hivernales qui peinent à se lever. Que regardait-il ? Allez savoir, ses yeux étaient à demi-clos. Je passai devant lui. Il ne bougea pas. Tout juste eus-je le sentiment que rien ni personne n'eût pu troubler sa méditation solitaire. A quoi pensait-il ? Au temps qui passe ? A la vie ? A la mort ? A sa jeunesse ? Aux illusions éphémères ? Aux révoltes rentrées ? A ses amours ? Ses enfants ? Son avenir ? Pourquoi ce silence incongru dans notre monde d'agités ?

Le babillement d'un couple de corneilles détourna mon regard. A quelques pas, un amas de gerbes recouvrait une tombe... Il m'est alors revenu ces mots de John Donne : "Ami, n'envoie jamais quelqu'un demander pour qui sonne le glas. C'est pour toi qu'il sonne." Ce matin, il n'y eut ni glas, ni dialogue, ni regard. Mais une onde de sympathie.

Anatole de Mururoa, le 12 janvier 2012
Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:37

La scène se déroule dans le bureau de mon prince à l'Elysée. Un micro indiscret saisit quelques bribes d'un monologue.

"Voyons, notre avocat, notre bijoutier, notre coiffeur, notre costumier, c'est fait. Nous servir vaut récompense (...) Isabelle Balkany, Nicolas Bazire, Robert Bourgi, Patrice de Maistre, Frédéric Péchenard, Jacques Servier, Guy Wildenstein... Il nous fallait manifester notre sympathie avant que des magistrats pervers ne persécutent ces malheureux (...) Boris Boillon, Ali Bongo, Serguei Chemezov, Jacqueline Desmarais, Salma Hayek, Raymond Kelly, Philippe Vannier... Assurons notre dimension internationale (...) Marc Ladreit de Lacharrière. Bon pour notre triple A. (...) Isabelle Adjani, Didier Barbelivien, Danny Boon, Christian Clavier, Dominique Farrugia, Yvette Horner, Mireille Mathieu, Gilbert Montagné, Stone et Charden, Sylvie Vartan... Au nom de la culture que nous chérissons tant (...) Irène Frachon. N'oublions pas le syndicalisme."

- "Mon prince, ne confondez pas Benoît Frachon décédé depuis fort longtemps et Irène. Celle-ci est médecin et vous ne l'avez pas décorée de Légion d'honneur malgré sa dénonciation du "Médiator", vous savez cette s... des laboratoires Servier. - "Merci, fidèle Anatole. Si maintenant nous en venons à nous intéresser à une personne comme elle, c'est que nous avons vraiment besoin de repos. Vivement mai !"

Anatole de Mururoa, le 11 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 15:39

Quel prophète aurait pu prédire qu'un petit bonhomme d'1m69 allait, à 24 ans, révolutionner l'histoire du football ? Sans presse à scandales, sans dopage, sans dérapage physique ou verbal. Uniquement par son talent. Bref le héros que cherchent les foules encore et toujours assoiffées de veaux d'or.

Car, qu'on le veuille ou non, le football est devenu la religion des temps modernes. Le progrès agissant, les anciennes croyances paraissent désormais bien archaïques. Alors que certains attendent le Messie depuis des millénaires, nous, nous en sommes déjà à Messi III, en attendant Messi IV, voire Messi V...

Anatole de Mururoa, le 10 janvier 2012

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens