Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 12:04

"Ouf ! A quelques heures près, j'y passais!"

Anatole de Mururoa 15 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 11:27

Moi Dominique, grand phallocrate devant l'Eternel, je le clame haut et fort: il faut supprimer l'ISF (Impôt Sur les Fellations). Cette mesure me ruine.  Il ne manquerait plus que je sois obligé de vendre mes bijoux de famille pour assurer ma défense!

Anatole de Mururoa 15 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 14:01

Sacré Rabelais! Tu étais un visionnaire avec ton abbaye de Thélème et sa célèbre devise : "Fais ce que tu voudras". Cinq siècles plus tard, au Sarkozyland, tout le monde s'en souvient encore, notamment dans les sévices, pardon services, dits publics.

A la SNCF, tu pourras désormais prendre le train pour Le Havre, à 12h 08 ou 17h 51 selon l'humeur du conducteur, et arriver à Colmar ou Montélimar, le jour même ou le lendemain.

A la Poste, tu expédieras tes lettres aux tarifs que tu auras toi-même choisis. Cela excusera son retard de trois, quatre, voire cinq jours. Ah ! ces logiciels de gestion. Eux aussi, ils font ce qu'ils veulent.

A la Sécurité sociale, tes remboursements demanderont un délai de cinq ou six mois, à condition bien sûr de déposer tes feuilles dans un rayon de dix kilomètres, ce qui, reconnais-le, n'est pas insurmontable avec un déambulatoire motorisé. Que veux-tu, ses salariés sont en dépression, enceintes, en RTT, ou occupés à surveiller la pendule.

A Pôle emploi, on t'adressera une convocation pour le 6 avril, postée le 7. Gros avantage, tu seras radié sans le moindre effort de ta part, ce qui de plus t'évitera d'être accusé d'appartenir à ces "fainéants" qui, selon Wauquiez, ponctionnent les allocations des honnêtes gens. Si par malheur tu restes inscrit, tes rendez-vous mensuels seront reportés sine die, sans autre explication que de faire à la fois ses ongles et te recevoir est au-dessus des moyens de ta conseillère.

La liste du "fais ce que tu voudras" n'est pas exhaustive. Imaginons que tu paies ta facture d'électricité les années bissextiles, que ton percepteur reçoive ton obole chaque 29 février, que ton boulanger pétrisse la farine du 4 mai au 3 juin au matin, que ton médecin joue au tennis le samedi et au golf le dimanche, que ton hôpital ferme la nuit de cinq à sept, que ton pharmacien n'ouvre que les mardi et jeudi entre 8h31 et 11h17, que le remplaçant du remplaçant du remplaçant du maître de ton fils soit indisponible pour une durée indéterminée...

Cher François, ton rêve aura connu son accomplissement. Amen.

 

Anatole de Mururoa 14 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 10:19

"Et quand vers minuit passaient les notaires qui sortaient de l'hôtel des Trois faisans...". Les Bourgeois, chef d'oeuvre du grand Jacques, malmène quelque peu ces nobles officiers publics chargés de rédiger actes, contrats et autres documents officiels... Encore faudrait-il qu'ils en soient capables.

Prenez les miens. Le premier en Ille-et-Vilaine me remet des déclarations très erronées pour les impôts; le deuxième dans le Val d'Oise ne m'a toujours pas donné mon titre de propriété un an après mon acquisition; le troisième à Paris me livre gentiment un chèque de remboursement. Seul hic, si mon prénom est bon, mon nom est celui d'un aimable voisin...

Alors naturellement vous appelez ces études. Ah oui, mais "la personne concernée est en arrêt maladie, en arrêt de grossesse, en formation, en RTT, en vacances, absente du bureau..." Brel chantait l'hôtel des Trois faisans. Ici, pourquoi ne pas penser aux écuries d'Augias? Au secours Héraclès, reviens! Y'a du boulot pour toi.

 

Anatole de Mururoa 14 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 14:07

Aux Etats-Unis, pays des droits de l'Homme, une violée doit applaudir son violeur. Telle est la morale d'un conte commencé voilà près de deux ans et achevé cette semaine par la Cour suprême.

Tout commence lors d'un match de base-ball. Une jeune fille, membre de l'équipe des pom pom girls, refuse d'encourager un joueur de son lycée. La jeune fille a quelque raison d'agir ainsi: quelques mois plus tôt, elle a accusé de viol ce dernier qui s'en était tiré avec deux ans de mise à l'épreuve, des travaux d'intérêt général et 2 500 dollars d'amende.

Ulcérée,  la jeune fille constatant le retour de son violeur refuse donc de le soutenir. Elle est aussitôt exclue de l'équipe. Sa famille porte plainte, estimant que la liberté d'expression de son enfant a été bafouée. 

Que croyez-vous qu'il advînt ? La requête est repoussée par la cour du Texas au motif que l'appartenance à l'équipe des pom pom girls lui faisait endosser une fonction de porte-parole, ce qui la faisait donc renoncer volontairement à sa volonté d'expression!

En septembre 2010, la cour d'appel fédérale de La Nouvelle Orléans a confirmé le jugement, l'assortissant d'une amende de 45 000 dollars pour avoir engagé des "poursuites frivoles"... Jugement définitivement entériné lundi par la Cour suprême.

 

Il en va ainsi au pays du prix Nobel de la paix, le sieur Barack Obama qui bombarde à qui mieux mieux toute population ne reconnaissant pas la pax americana, qui, la semaine passée, a souillé le nom de Géronimo dans son opération "Elimination de Ben Laden". Il est vrai que le grand chef apache méritait aux yeux du guerrier de Washington un tel traitement, lui qui a osé vivre sur sa terre, avant que des hordes sans foi ni loi venues d'Europe ne l'envahissent. 

Anatole de Mururoa 8 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 10:39

Ras le bol de la querelle des quotas dans le foot français: elle ne sert qu'à détourner l'attention du peuple des vrais maux dont souffre notre société. Inutile de rappeler les faits, nous en sommes saoulés. Les quotas dans le foot français, il y en a toujours eu : illettrés ne sachant ni lire ni écrire, muets incapables d'entonner l'hymne national, chercheurs de billets dans les jardins, insulteurs de sélectionneurs, grands buveurs devant l'Eternel, casseurs de jambes, tricheurs, magouilleurs, experts en détournements financiers... La liste n'est pas exhaustive.

Non, le véritable scandale est ailleurs. Pleurons devant le spectacle de ces smicards qui se saignent toute la semaine pour aller voir "jouer" (dans le meilleur des cas) de pseudo-idoles qui gagnent jusqu'à deux, trois, voire cinq cents fois leurs maigres émoluments. Pleurons à la consultation de ces sites où des supporters (quel joli terme avec sa double acception) geignent, regrettent, condamnent, s'engueulent, perdent tout sens des réalités pour des branleurs qui, après leur match, vont tirer les putes, se défoncent à l'alcool ou autre substance, battent leurs femmes, leurs maîtresses, prennent le volant, détruisent leur voiture de sport à cinq cent mille euros ou, mieux encore, tuent quelqu'un qui ne demandait qu'à vivre.

Ministres, pontes de la FFF et de la Ligue, présidents de clubs, agents de joueurs (la plaie des plaies), spécialistes en produits dérivés de tous poils, laquais de la désinformation, que feriez-vous si les braves cochons de payeurs boycottaient les stades, désertaient les écrans de télévision? Vous iriez crever noyés dans le dégueuli de vos illusions perdues.

Peuples qui aimez le sport, unissez-vous contre cette société où seul le fric et le pouvoir comptent. Luttez contre le panem et circenses (du pain et des jeux) cher à ceux qui vous amusent pour mieux vous exploiter. Foule esclave, debout : le monde du foot en particulier, du sport en général, doit changer de bases.

 

Anatole de Mururoa 6 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 20:35

Ben Laden est mort, serait mort, sera peut-être mort. Lundi matin, c'était il y a une semaine, une Kalatchnikov à la main, et l'une de ses femmes aurait été tuée en tentant de le protéger. Quelques heures plus tard, "on en sait plus": il a été tué la nuit précédente, sans armes à la main, et son épouse est vivante.

Il en va ainsi dans l'univers des laquais de l'information : la vérité du matin n'est pas celle de l'après-midi qui ne sera pas celle du soir et a fortiori celle du lendemain matin. Aucune importance, coco: il suffit qu'ils puissent déverser leur flot d'inculture, analyser ce qu'ils ne maîtrisent pas, vendre leurs textes bruts de fonderie et projeter des images que, bien sûr, ils n'ont pas authentifiées.

A propos d'images, qu'est donc devenue cette photo qui, lundi matin, montrait un visage mutilé? Visage qui, entre parenthèses, ne ressemblait aucunement à celui du défunt. Pfft disparue ! La reverrons-nous? En trouveront-ils une autre? Des bruits circulent  : elle existe, mais (miam miam) elle est si horrible que... De toute façon, on s'en fout. On n'aura jamais la preuve de son authenticité. La technique est simple comme bonjour : faites disparaître le cadavre, inventez une analyse ADN et le tour est joué. Bon peuple, crois-nous sur parole !

Madame Michu, je ne comprends rien à ce fatras entourant Ben Laden. Enfin presque rien.

J'ai compris tout de même que l'ancien prix Nobel de la paix - aujourd'hui en campagne électorale - avait descendu (partons de cette hypothèse) un candidat potentiel à ce prix: eh oui, ces gens du Nobel sont si "originaux" qu'on les croit capables d'honorer le premier terroriste ou le premier dictateur venu.

J'ai compris aussi que, dès le lendemain, à l'occasion de l'hommage rendu aux victimes françaises de l'attentat de Marrakech, Nicolas Sarkozy, sans doute jaloux de son petit camarade Obama, prenait la tête de la croisade mondiale contre le terrorisme. Selon notre prince, "ce crime ne restera pas impuni". Comment?  Mystère ! Espérons que l'Histoire ne se répètera pas. La dernière fois que nos troupes ont voulu libérer deux de nos compatriotes, ces derniers ont été abattus...

 

Enfin, j'ai vu ces masses américaines hurlant leur haine, clamant leur joie morbide telles, pardon pour la comparaison, des foules islamistes fanatisées. Civilisation où es-tu? Est-ce ainsi qu'antan ils dansaient sur les cadavres des Indiens coupables de vivre avant eux sur cette terre qu'ils envahissaient? Pourquoi d'ailleurs ont-ils affublé cette opération du nom de "Géronimo", un prestigieux chef indien? Par leur provocation hystérique, ces imbéciles auraient-ils l'envie inconsciente de voir un autre onze septembre leur tomber sur la gueule ? Un peu de dignité, SVP. Au nom des milliers de victimes innocentes, on doit approuver (si elle existe) cette "opération Ben Laden" sans tomber dans l'animalité.

Voilà quelques millions d'années, un primate au cerveau un peu plus développé que celui des autres créatures eut l'audace de quitter sa position à quatre pattes pour se dresser sur ses deux membres inférieurs. Cela en valait-il la peine?

 

Anatole de Mururoa 3 mai 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 11:01

Qu'elle est belle cette France prompte à secourir les peuples qui souffrent: Libyens, Ivoiriens, Afghans, Patagons et Patapons! En respectueux manants, admirons à la tête de cette croisade pour l'humanisme Sarkozy, notre prince chevauchant son Pégase aux couleurs du G 20. A ses côtés, foulard blanc au vent, son féal chevalier, l'intellectuel Bernard-Henri Levy, dit "Bazar de l'Hôtel des Lobbies". Pendant ce temps, Bachar, le dictateur syrien, massacre à plaisir ses opposants, sans que nos compères demeurés muets ne manifestent la moindre inquiétude.

Certes nos liens avec la Libye sont historiques : notre présence sur cette terre au début du XXème siècle, avec nos militaires, nos ingénieurs, nos coopérants, nos maîtres, nos routes, nos hôpitaux, nos écoles... Il est donc légitime que nous défendions cet héritage.

En revanche, si rien ne nous unit à la Syrie, étendue dépeuplée, longtemps demeurée dans l'ombre de sa voisine, l'orgueilleuse Egypte, elle offre pourtant matière à agir, d'immenses réserves de pétrole à exploiter, de fabuleux marchés à conquérir.

Alors, Messieurs les muets, qu'attendez-vous pour hurler aux droits de l'Homme? Bachar aurait-il tari votre logorrhée humaniste?

PS La relecture révèle une confusion entre Syrie et Libye. L'erreur est humaine.

 

Anatole de Mururoa 25 avril 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 16:57

"Les Marseillais montent à Paris enc... le PSG." Après la finale de la Coupe de la Ligue, Taye Taiwo a, devant des millions de témoins, montré sa véritable nature et celle des habitants de sa ville: "sodomiseurs" de Parisiens.

Certes, le défenseur marseillais connaissait l'ivresse de la victoire - espérons que ce n'était pas autre chose... Mais tout de même. Peut-on parler d'un accident ? Pas sûr.

Souvenons-nous. Les supporters marseillais, par leurs jets de pétards et fumigènes, ont entraîné l'amputation du doigt d'un malheureux pompier à Nice, voilà quelques années. Les mêmes ont déployé une banderole insultant la mémoire de Julien, le supporter parisien décédé. Leur idole et meneur, Santos Mirasierra, a été pris la main dans le sac dans une agression et emprisonné en Espagne avant d'être libéré sous la pression de tout ce que la France compte comme hommes d'honneur. Quelques mois plus tard avant un match Lille-Marseille, ce saint homme agressait un jeune homme dans les rues de Lille: l'insolent portait le maillot du PSG, le club honni!

Il en va ainsi avec ces Marseillais. Tout leur est permis. Une preuve? Le président de Marseille, l'incomparable Jean-Claude Dassier, "n'accable pas" son joueur. Didier Deschamps n'a "rien" entendu. Tiens donc ! Ils savent que leur protégé ne risque rien ou presque.

Ah! si un joueur parisien avait entonné au stade de France un "j'enc... l'OM", la France entière braillerait dans la rue. En tête, les dirigeants de la FFF, puis ceux de la Ligue, sans oublier bien sûr ces laquais de l'information toujours au premier rang quand il faut haïr la capitale.

Quant à Taye Taiwo, concluons donc sur une formule lapidaire. Taye Taiwo ? Un Taye Taiwo !

Anatole de Mururoa 24 avril 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 15:03

Un groupuscule d'intégristes catholiques a donc détruit l'oeuvre de l'artiste américain Andres Serrano, intitulée "Piss Christ", exposée en Avignon dans le cadre de l'exposition "Je crois aux miracles". Devant cet acte odieux, de nombreux humanistes ont été prompts à fustiger cette atteinte intolérable à la liberté de création.

Curieux pays, où pisser sur le Coran est condamné par la justice, mais où tremper le Christ en croix dans de l'urine devient oeuvre d'art...

Il nous revient en mémoire le cas d'un malheureux ami, auteur d'un triptyque "La mère, la fille et l'esprit saint". On y voit Danièle (...) sucée par Carla (...) elle-même sodomisée par un bouc. Pour l'instant, ce tableau n'a trouvé aucun salon acceptant de le recevoir. Quelqu'humaniste viendra-t-il au secours de mon ami?

 

Anatole de Mururoa 18 avril 2011

Repost 0
Published by anatole de mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens