Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 09:43

Après son tweet impudique annonçant sans retenue la mort de Jacques Chirac, nous n'avons plus qu'une attitude à observer. Elle présentera l'immense avantage de préserver notre union nationale. Croyants - quelle que soit votre religion -, agnostiques, athées, ayons une pensée pour le repos du cerveau de Christine Boutin.

ADM, le 22 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 09:24

Des arbitres aux ordres, des défonceurs de tibias à la réputation désormais établie, hier soir encore un simulateur de première grandeur que l'on croit à l'agonie et qui galope comme un lapin dès que son adversaire a été exclu pour et ensuite inscrit deux buts.

Comment ne pas s'étonner de l'absence de réaction du président lyonnais Aulas, toujours prompt à s'enflammer pour hurler au scandale et vouer aux gémonies tout ce qui s'impose à sa volonté de puissance. Dis, tonton Jean-Michel, pourquoi cet assourdissant silence ?

ADM, le 22 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 20:56
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 06:28
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:06

- ADM, mon ami, il me semble que je ne vous aie point vu regarder la cérémonie d'hommage aux victimes du terrorisme, hier matin. Pourtant elle était retransmise sur toutes les bonnes chaînes. Pourtant les plus hautes personnalités de l'Etat, comme de l'opposition d'ailleurs, y assistaient. Pourtant de nombreux participants arboraient fièrement cette Légion d'honneur dont on sait que pour l'obtenir le récipiendaire doit fournir d'infinies preuves de sa vertu citoyenne. Alors ?

- Mon ami, votre sens de l'observation ne cessera jamais de m'étonner. Puisse notre relation durer éternellement.

- Vous me faites trop d'honneur.

- Soyons juste. Non je ne l'ai pas regardée, bien que ma compassion envers les familles des malheureuses victimes soit indiscutable. Mais, voyez-vous, quelques détails me gênaient.

- Ah bon ?

- Oui, je l'aurais volontiers regardée

. si certaines précautions élémentaires étaient prises en matière de lutte en amont contre le terrorisme;

. si les personnes déjà repérées par nos services étaient un peu mieux surveillées et pourquoi pas interpellées et emprisonnées;

. si certaines personnes fichées "S" n'étaient pas relâchées du fait d'erreurs commises par des juges et qu'on ne peut corriger au nom du fameux Etat de droit qui semble plus adapté à celui des terroristes que de leurs victimes;

. si l'intervention des forces police au Bataclan avaient été plus rapides dans des circonstances dont on ne connaîtra, hélas pour notre démocratie, la teneur;

. si la vérité était enfin connue sur ce qui s'est passé à Nice, le 14 juillet;

. si nous "accueillions" comme il se doit certains (es) djihadistes de retour de Syrie ou d'Irak, sans doute désireux de continuer à toucher leurs allocations familiales sur le sol du pays qu'ils abhorrent;

. si les services chargés d'assurer notre sécurité cessaient de se tirer dans les pattes;

. si les cinq cents zones de non droit recevaient de temps à autre quelques visites;

. si on ne laissait pas parfois entrer certains éléments de la Cinquième colonne qui prennent notre territoire pour un terrain de jeux sanglants...

Bref quelques détails, mais qui à mes yeux comptent.

- Un constat bien sévère.

- Pourtant je n'en ai pas fini. Un point me dérange particulièrement en cette période pré-électorale. Vous avez vu les personnalités qui étaient présentes ? A part deux ou trois insolents ou originaux, il ne manquait quasiment personne d'important. Voguer sur la vague du terrorisme me semble un tube très à la mode. Surtout pour tenter de faire remonter ou conforter une cote de popularité.

Regrettons enfin le faible nombre des esprits ayant le courage de s'interroger sur les causes de la situation actuelle. Une certitude, ce ne sont ni Maamar Khadafi, ni Sadam Hussein. L'Occident démocratique s'est chargé de leur "disparition".

Encore quelques attentats ? Ne serait-ce que pour pleurer sur l'ignominie humaine, l'hypocrisie et la lâcheté de nos dirigeants.Et naturellement organiser de nouveaux hommages nationaux.

ADM, le 20 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 17:41
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 06:41
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 05:30

"Jamais nous ne bombarderions intentionnellement l'armée syrienne. Nous pensions frapper l'EI." Tel est en substance le contenu du communiqué publié par le Pentagone après le raid qui, samedi, a tué près de 80 soldats syriens. L'erreur est tragique, mais quel chef militaire peut se targuer d'en être exempté ? Notre réflexion portera donc sur un autre point.

Ce bombardement a eu lieu APRÈS la trève décidée d'un commun accord entre Washington et Moscou. Oh pas question de défendre les crimes russes commisdans ce sale conflit, mais constatons que les Américains ne valent guère mieux. Alors parole américaine, parole de p... ?

ADM, le 19 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 17:50

- "Dis papa, tout le monde parle des journées du patrimoine et de la citoyenneté. C'est la même chose ?"

- Ah non ! Le patrimoine, c'est tout ce que nos ancêtres ont fait de beau : monuments, œuvres d'art, réalisations architecturales... Bref, tout ce dont nous pouvons être fiers. Ainsi tu as pu visiter musées, parcs, bâtiments. châteaux, églises...

-"Et la citoyenneté ? Quand j'ai demandé à des adultes dans la rue, personne ne pouvait m'expliquer le rapport avec le patrimoine. Tu en vois un toi ?"

- Aucun. Les politiciens mettent le mot "citoyenneté" à toutes les sauces, y compris les pires, pour cacher toutes les vilenies de ce pays. Pour moi, la citoyenneté, ce serait d'expliquer, à l'occasion de ces journées, pourquoi les injustices amènent beaucoup de jeunes et d'électeurs à ne plus croire à notre démocratie. À ne plus comprendre qu'un citoyen a des droits, mais aussi des devoirs. Or que voient-ils ? Un ministre qui détourne des millions, alors qu'il est payé pour lutter contre la fraude, une député qui bracelet au pied pour abus de biens sociaux continue à siéger à l'Assemblée nationale, des juges qui laissent en liberté des terroristes mais mettent en prison un pauvre qui a volé un peu de nourriture, un président qui ne cesse de trahir sa parole et de mentir, une opposition avide de pouvoir qui raconte tout et n'importe quoi pour avoir sa part du gâteau. Bref tenter d'expliquer à l'occasion de ces journées que la citoyenneté ne s'acquiert pas par décret ou par magouille. Mais cela tu ne le verras jamais. Les politiciens usent et abusent du mot pour mieux l'écraser. N'oublie jamais, mon fils, que le citoyen n'a que de rares droits comme voter pour celui ou celle qui le saigne, travailler toute sa vie, payer pour les autres et surtout fermer sa g.... C'est cela leur "citoyenneté".

- "Je comprends mieux maintenant pourquoi aucune grande personne ne pouvait répondre à ma question."

ADM, le 18 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 17:37

Garder au fond de son être les fragiles instants

Oú, entre terre et mer, mouettes et goélands,

Une frêle heure symbolise le bonheur d'un an

Retenir l'intime complicité de ces deux amants

Y trouver le symbole d'une vie sans faux-fuyant.

ADM, le 17 septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens