Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 10:04
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 09:37

Exclusif. Nous sommes en mesure de répéter ce que nous a confié notre gorge profonde, un certain Lambadasalakis : "Un président ne devrait pas dire ça", le livre d'entretiens que François Hollande a accordés aux deux communicateurs du "Monde", ne reflète pas la pensée de notre bon Timonier. En fait, une quatrième personne se faisant appeler La Serrure aurait été présente. Et c'est elle qui aurait dicté à notre vénéré prince ce qu'il avait à dire.

On comprend mieux désormais la fracture existant entre ce que notre Normal 1er adoré a confié et ce qu'il affirme en public.

ADM, le 20 octobre 2016

PS : Du grand n'importe quoi ? Pas plus que ce dont les chaînes de la désinformation nous abreuvent en permanence. 

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 17:59
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 18:29
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 13:30

 ..Dans ton livre-entretien avec les deux aventuriers de la communication, François, mon bon prince, tu as traité les juges de "lâches".

Ton honorable et lumineux esprit pensait-il, entre autres, aux personnages qui, dans le naufrage du Bugaled Breizh, ont décidé de clore le dossier, selon le vieil adage du "circulez, y'a rien à voir" ?

ADM, le 18 octobre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 10:18

"Tempête du désert". Hier soir, au journal de vingt heures de France 2, nous eûmes le sentiment de revenir vingt-cinq ans en arrière. En 1991, lorsque les puissances, dites de la civilisation, allaient montrer à l'infâme Saddam de quels feux elles se chauffaient.

Sur nos écrans, défilaient ces colonnes de véhicules, drapeau au vent, qui fondaient vers Mossoul. A en croire le commentaire enjoué, le téléspectateur pouvait se demander si en définitive la guerre n'était pas belle.  Il croyait entendre le "nach Mossoul" répondant au "nach Berlin" qu'entonnèrent naguère les pauvres bougres qui y ignoraient la boucherie qui les attendait.

Sous le regard bovin du présentateur, un "expert" merdiatique - à quand les vrais, les militaires qui n'ont jamais mis un pied sur le territoire  irakien ? - nous expliquait schéma à l'appui comment l'opération allait se dérouler.

Et la France dans toute cela ? Présente, mon adjudant ! A l'est, quelques dizaines d'hommes ; à l'ouest quelque 150 hommes et, surtout, quatre canons d'une portée de 42 kilomètres ! Mazette, nous confirmons donc notre statut de puissance mondiale au service des droits de l'Homme, à quelques dizaines d'exception près, notamment au Yémen.

Certes, cette guerre est, difficile de le contester, un mal nécessaire. Peut-être conviendrait-il cependant que nos merdias, et en particulier le service dit public, la traitent avec un peu plus de dignité ? Des dizaines de milliers de victimes innocentes vont sans doute y perdre la vie. Cela ne mérite-t-il pas un peu de retenue. Nach Mossoul ! Il manquait la musique. Dommage.

ADM, le 18 octobre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 15:50

Avant le départ de la course pour hommes à Doha, le staff français et ses séides merdiatiques cocoricotaient : "Vous allez voir, ce que vous allez voir. Voilà bien longtemps qu'avec nos deux sprinteurs, Bouhanni et Démare, nous n'avons eu autant de chances de remporter le titre mondial."

Pour voir, on a vu. A 150 kms de l'arrivée, nos coqs, à l'exception du valeureux Bonnet, en étaient réduits à figurer derrière l'élite mondiale du cyclisme. 

Chut, ne le répétez à personne, surtout pas aux spécialistes : les Français ne sont pas les rois de la pédale. Cela dit, nous nous en doutions un peu.

ADM, le 16 octobre 2016

 

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:23

Ils seront quasiment tous à Nice ce matin à l'occasion de l'hommage national rendu aux 86 victimes du 14 juillet. En cette période électorale, que ce soit à gauche, à droite ou à l'extrême droite, il s'agit de ne pas rater l'électeur. La photo officielle et moi ! et moi ! et moi ! Et puis n'oublions pas les caméras de la télé. Les gros plans complaisants. Pauvre pays.

ADM, le 15 octobre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 13:13

Naguère, lorsque nous avions vingt ans, il était deux chanteurs - une femme Joan Baez et un homme Bob Dylan - qui nous offraient une certaine vision de l'Amérique. Oh certes tout n'était pas parfait - loin de là au pays de l'oncle Sam - mais ces jeunes luttaient pour un autre monde, contre la guerre, pour l'égalité des droits...

Plus de cinquante ans après que nous reste-t-il de cette vision pleine d'espoir des Etats-Unis. Certes Joan Baez chante toujours, certes Bob Dylan vient de recevoir à juste titre le prix Nobel de littérature pour l'ensemble de son oeuvre, mais deux monstres occupent désormais les écrans de celle qui passa autrefois pour une certaine démocratie. Deux rapaces, deux cyniques, deux menteurs, deux avides : Hillary Clinton et Donald Trump. Pauvre peuple américain. Ce sont eux les élus qu'il mérite. Requiem pour nos rêves d'adolescents.

ADM, le 14 octobre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 06:26
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens