Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 08:48

Même suspendu, le temps te manquera, à toi l'inconscient désireux de sourire à la vie.

Insolente futilité des plaisirs qui, en plein gué, trépassent en un abyssal ennui.

Retiens, soleil noir de la mélancolie, ces illusoires désirs à jamais inassouvis.

Odieuse nécessité de gagner en silence les rangs des esclaves à la raison soumis.

Insurge-toi, homme libre. Pars conquérir en solitaire les exotiques horizons incompris.

Retourne à la nudité originelle que t'offrit Celui qui un jour te donna la vie.

ADM, le 1er septembre 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 10:20
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:55
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:38
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 09:26

Une jeune se promène dans la rue avec le t-shirt "La manif pour tous". Bim ! Bam ! Boum ! Interpellation, amende et, si affinité, gaz lacrymogènes. Une jeune sort de l'eau en burkini. Alléluiah (pardon pour ce terme impur), bénédiction du Conseil d'Etat et de toutes les organisations progressistes. A l'aide, Anatole ne comprend plus l'impartialité de l'Etat.

ADM, le 31 août 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 09:16

A l'aide, à l'aide, à l'aide ! L'an passé, le gouvernement français privatise une plage pour le tyran saoudien et ses multiples épouses en burkini. Cette année, Manuel Valls lutte avec conviction contre le même burkin qui asservit les femmes. Je ne comprends plus rien. Que veut Manuel Valls ? Jouer les lèche-babouches ou défendre Marianne et les valeurs de la République ?

ADM, le 30 août 2016.

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 09:43

Je sens un regard. Effectivement il est à moins d'un mètre. Il sautille, m'observe à nouveau, cherche une brindille, en saisit une, la porte à son bec, la mâchouille, incline la tête. "Tu as de beaux yeux, tu sais", ai-je envie de lui dire, mais il ne parle pas.

Erreur, Anatole, grossière erreur.

- Bonsoir, jeune homme.

- ! C'est gentil.

- Que faites-vous à cette heure par cette belle soirée estivale ?

- À la fraîche, j'arrache ce maudit lierre qui vampirise mon bousquet.

Il n'est plus qu'à une poignée de main.

- Vous savez qui je suis ?

- Bien sûr monsieur RG. Votre plastron ferait se pâmer la plus séduisante des Néerlandaises.

- Restons modeste. Durant les cinquante dernières lunes, je ne compte plus mes conquêtes.

Ma corbeille pleine, il me faut parcourir une vingtaine de mètres pour en déposer le contenu sur le tas, symbole de mon labeur. Le coquin en profite pour se poser à ma place. Il attend mon retour.

- On vous nomme l'oiseau du jardinier. Je comprends pourquoi.

il n'est plus qu'à un empan. Surtout ne pas bouger.

- N'approchez pas plus. Bienséance oblige.

- Oh je vous connais bien. Je vous ai vu dès le premier jour de mon arrivée. Vous n'étiez pas avec une petite compagne ?

- Hélas, elle m'a quitté pour un rival qui lui promettait la lune.

- C'est la vie. Que puis-je pour vous ?

- Me tenir compagnie, pendant que je quête un peu de nourriture dans la terre que vous venez de retourner.

Notre dialogue va ainsi durer plus d'une demi-heure. A chacun de mes allers-retours, il sera là. Fidèle. Amours, botanique, potins du village...Nous passerons tout en revue. Hélas, les humains ont des tâches que les rouge-gorges n'ont point à accomplir. Notre conversation cessera, non

sans que notre petit interlocuteur ne s'aventure dans...notre corbeille.

ADM, le 28 août 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 08:47
Repost 0
Published by Hervé Kerivel
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 08:47

Depuis quelques mois, un employé d'un aéroport parisien semblait s'être radicalisé. Après un long sommeil les policiers perquisitionnent à son domicile. Ils y trouvent un fusil à pompe, une carabine et une grenade à plâtre. interpellé, notre homme est libéré quelques heures plus tard. Il sera jugé en ... décembre.

Et si jamais... La simple réponse, les merdias nous les fourniront : "L'individu était bien connu des services de police." Ainsi font font font les braves gens censés assurer notre sécurité.

ADM, le 26 août 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
26 août 2016 5 26 /08 /août /2016 08:39

Invoquer la douce heure des souvenirs soyeux

Labialiser les soupirs délicieux

Obéir à l'appel des feulements goûteux

Tourmenter les sales maux aux relents ulcéreux

Rafler les horizons aux lendemains joyeux

Etre entre ciel et mer en quête de jours glorieux

Visiter l'écarlate aux abîmes voluptueux

Ejecter les sombres remords fuligineux

Unifier les plaisirs en un silence heureux

Regarder tendrement les espoirs lumineux

ADM, le 25 août 2016

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens