Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 13:14

"Ni Breton, ni Français, Malouin suis." Tel était le dicton en cours à l'époque de l'éphémère République malouine (1590-1594). Et voir flotter, à près de 50 mètres, le drapeau de la cité corsaire au-dessus de l'Armada nous procurait un plaisir sans égal.

Horreur et damnation ! Aux pieds des trois mâts de l'Etoile du Roy, une gigantesque banderole : "Welcome on board". Surcouf, réveille-toi ! Toi qui ne cessa de combattre ces maudits Anglais, toi dont la statue pointant son doigt vengeur vers la perfide Albion fut respectée par les Allemands, qu'en penses-tu ? Une inscription en anglais sur un navire hissant les couleurs malouines, cela ne mérite-t-il pas le gibet ? Robert, que l'on pende les traïtres hauts et courts ! Pas question de souffrir la moindre trahison à l'Armada, fût-elle à Rouen, cité où l'on s'y connaît pourtant. N'est-ce pas mon Cauchon ?

ADM, le 13 juin 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Mururoa 13/06/2013 18:56

Ola, jeune homme, dois-je vous rappeler ce qu'est un blog ? La liberté de traiter un sujet quand on le veut, comme on le veut. Le sujet que vous me proposez est intéressant et juste, mais il ne correspond pas à mes sentiments du moment. Liberté, liberté chérie, telle est ma devise.ADM.

tom 13/06/2013 17:04

ADM
Et les 400.000 voyageurs en rade dans les aéroports, à cause d'une mafia de protégés qui travaillent 24 H/semaine, 56 j de vacs par an, 3700 euros/mois net et retraite à 50 balais, c'est pas plus grave qu'une banderole ? Les merdias n'en parlent pas, alors please talk about that!