Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 04:55

Promesse tenue ! Pour aller voter dans son fief corrézien, notre bon président Normal 1er, soucieux d'appliquer l'accord final de la Cop 21, n'a pas pris deux mais un seul Falcon. Offrons-lui le bouquet en CO2 que mérite cette belle initiative.

ADM, le 14 novembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 04:41

Depuis ce matin, la SNCF a mis en place un numéro vert, le 31177, pour que les passagers puissent, par SMS, signaler un événement qui leur paraîtrait suspect ou insolite. En admettant qu'ils puissent capter un réseau, ces derniers pourront donc signaler tout convoi partant ou arrivant à l'heure. Merci, la SNCF !

ADM, le 14 novembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 19:51

"Cette victoire, ce sera le premier cadeau de Noël pour nos supporters. Ils le méritent comme nos joueurs qui ont fait des efforts. Nous sommes très confiants pour ce match. Pourquoi ? parce qu'on montre à chaque match qu'on joue de plus en plus en équipe. Contre Ajaccio. Je vous le dit, c'est le bon moment..."

Ainsi s'exprimait hier Michel, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille. Crac ! Boum ! Euh ! Les promus du Gazelec d'Ajaccio ont tenu en échec les Sardines, bien qu'un but valable leur ait été refusé par le toujours infâme et incompétent Rainville.

Moralité, c'est l'amer Michel qui a perdu son Oèmeuh !

ADM, le 13 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 16:55

Contrairement à ce que certains prévoyaient imprudemment il y a encore un mois, l'économie française n'a pas créé d'emplois à l'automne. Qu'en pensent donc nos dirigeants ?

Quel que soit leur parti, ils sont trop occupés à magouiller, manipuler, comploter, trahir, copuler contre nature, pour se préoccuper d'un tel détail. Seules leurs soifs de pouvoir, de fric et de colifichets de toute nature, les préoccupent. La non création d'emplois ? Ils s'en moquent. En bons républicains, bien sûr.

ADM, le 10 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 16:59

Tabou, il le fut pendant près de seize ans. Seize années de deuils et de regrets. Le petit sentier existe donc encore. Un virage à gauche, la forte montée où les cris des enfants remontent à la surface. Se disputaient-ils ? Jouaient-ils ? Allez savoir. Cette odeur de feuilles en décomposition, mais je la connais. Tiens la voie ferrée en coube, le pont sur l'autoroute, le vrombissement des véhicules en folie... Rien n'aurait-il changé ? Le poète et son "oh temps suspend ton vol" aurait-il raison ?

Non. L'arbre malingre qui scindait en deux le chemin a disparu. Et ce vaste espace qui accueillait de fiers marronniers est devenu un espace vert sans âme. Il est vrai que, dans cette nuit fatale de Noël 1999, certains ont dû s'effondrer sous la violence des éléments. Un blonde passe avec son chien. Pas un regard, pas un salut. Bof, ni l'une ni l'un ne méritaient une pause.

Le silence ! Que sont les oiseaux devenus ? Les aurions-nous exterminés ? Ah cette boue qui colle sous les pieds ! Cycle éternel d'une végétation qui nourrit le sol pour mieux renaître quelques mois plus tard. Nous aussi, comme cette boue, sommes poussières d'étoiles. Et poussières, nous finirons...

Notre pâle ami peine à percer les cimes décharnées. Remercions-le pourtant pour sa présence qui égaie nos pas et notre coeur. Furtive, une silhouette passe avec son souffle poussif. Vers qui, vers quoi, hoquette ce zombie ?

Deux blondes et quatre chiens. Pourquoi les femmes ici sont-elles toutes blondes ? Toutes quasiment vêtues selon la même mode ? Pour se mettre au goût des ténèbres politiques qui ont envahi notre pays ? Soudain, un molosse, qui a échappé à deux autres blondes, se met à pourchasser un des quatre compères beaucoup plus petit que lui. Deux minutes d'affolement, sous les cris de celle qui gardait le petiot. La scène se terminera en injures et menaces. Comme quoi, il n'est nul besoin d'un homme pour que les harpies s'écharpent.

Marcher, marcher, marcher. Et toujours ce silence troublant à quelques lieues de la grande cité. La lumière tombe. La fraîcheur enrobe les lieux de son manteau hivernal. Les ombres s'allongent. L'immense domaine va bientôt fermer. Voici venue l'heure éternelle "entre chiens et loups", celle de la méditation. Les honnêtes gens vont bientôt clore leurs volets. Les forces de la nuit, s'éveiller. Il faut rentrer. Le poète aura le dernier mot. Il arrive parfois que "le temps suspende son vol".

ADM, le 9 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 14:37

Samedi 5 novembre, je reçois un courrier recommandé. Bien sûr, comme à son habitude, la factrice n'a pas daigné venir me trouver. Nouveauté, un document accompagne l'avis de passage : "Je repasserai demain." Demain, c'est le 6 décembre, un dimanche. Fichtre ! la Poste ouvre le dimanche ? Hum !

Ce lundi après-midi, je me pointe à la poste de ma ville. Pas de lettre ! Un dialogue savoureux s'en suit :

- "Je ne comprends pas. Je lis vos documents, déjà je ne comprends pas pourquoi vous annoncez votre passage un dimanche et, le surlendemain, je n'ai toujours pas de courrier ?"

- "Ecoutez, Monsieur, c'est comme ça. Si vous n'êtes pas content, le service courrier est là derrière moi. Faites le tour par l'extérieur et allez les trouver." Amabilité bonjour !

Je me rends donc au service concerné : porte close. Mon interlocuteur, comme je le pressentais, s'est donc foutu de ma gueule. Il est 14h25, je retourne chez moi découvrir le courrier qui m'attend après avoir circulé à la vitesse d'un char à boeufs. Aucun avis de passage...

Alors, à la Poste francilienne, ont-ils de l'humour ou sont-ils soumis au mépris des dominateurs qui ne risquent rien ? Hum ! je dirai "de pseudo dominateurs dénués d'humour." Bref une poste qui ne cesse de voler ses clients à coups de hausses infernales pour des sévices de plus en plus fréquents.

ADM, le 7 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 19:53

"Jour d'élection, jour de sélections."

ADM, le 6 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 11:56

- Il est des jours qui m'évoquent ce bref poème de Lamartine intitulé "Le livre de la vie".

"Le livre de la vie est le livre suprême

Qu'on ne peut ni fermer ni ouvrir à son choix

Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois

Et le feuillet fatal se tourne de lui-même

On voudrait revenir à la page où l'on aime

Mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts."

- Il est des jours d'élection qui m'évoquent le mot de sélections. Il en est de la sphère privée comme de la sphère publique. Les partis ont leurs mots et leurs maux. Tout comme les individus ont les leurs.

Comment démêler ce fatras ? Comment séparer le vrai du faux ? Le bon du mauvais ? Comment deviner que derrière une promesse électorale se terrent les pires mensonges ?Comment comprendre que derrière un sourire se tapit la vengeance ? Comment savoir qu'une douce brise peut annoncer un terrible orage ? Comment prévoir qu'une forte averse précédera vite des rayons au goût de miel ? Comment distinguer derrière un regard de tristesse un immense besoin de tendresse ? Comment se méfier du parti qui vous promet tout et ne vous apporte que du malheur ?

Il est des jours à l'étrange saveur...

ADM, le 6 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 15:17

En moins de cinq minutes, deux informations apparaissent sur le petit écran. Selon l'INSEE, jamais le taux de chômage n'a été aussi élevé en France depuis 1997. Selon l'Office fédéral allemand du travail, le nombre de chômeurs vient de tomber à sa plus bas niveau depuis la réunification en 1990. France-Allemagne ? L'oxymoron parfait !

ADM, le 3 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 10:30

Ainsi donc un décret du 23 août 2015 trouvé par "Le Parisien" et repris par RTL le démontre : en dépit de ses minauderies, Marie-Ségolène Royal était bien au courant de la future hausse des péages autoroutiers. Elle a donc menti. Pardon ! Pour ceux qui me connaissent, je viens de commettre un détestable pléonasme.

ADM, le 3 décembre 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens