Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 21:38

C'était notre devoir, c'était aussi notre libre arbitre. C'était nos valeurs, c'était la France telle que nous aimerions qu'elle soit. Nous en étions donc comme des millions de compatriotes.

Pourtant nous ne sommes pas dupe. Cette manifestation était souillée par la présence de chefs d'Etat criminels, qui n'ont aucun respect pour les libertés d'opinion et d'expression ; par la présence de politiciens qui se fichent pas mal de ces mots sacrés de "liberté", "égalité", "fraternité" ; par la présence de people venus afficher leur tronche, eux qui étaient plus connus pour insulter, injurier, vomir, parfois même exiger la disparition de Charlie Hebdo. De ci de là, on sentait bien que certains prêchaient d'abord pour leur paroisse.

Et pourtant nous étions heureux d'en être. Il est des jours bénis où un peuple peut se montrer admirable. Aujourd'hui, le peuple de France était admirable. Puisse ce miracle, qui a émerveillé le monde, se poursuivre. Hélas, c'est une autre histoire.

ADM, le 11 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 19:04

Au lendemain d'une semaine tragique, hélas sans grande surprise pour les esprits lucides, tentons de prendre un peu de recul. Un jour peut-être nous nous souviendrons :

- qu'une masse bêlante n'aura cessé d'afficher, ici et partout, "je suis Charlie", alors que bon nombre d'entre eux n'avaient que mépris et haine ou, au mieux, ignoraient l'existence même d'un journal qui avec ses 30.000 lecteurs était sur le point de crever la bouche ouverte ;

- qu'une foule immense s'est bousculée aux portillons des "bals tragiques" de Charlie-Hebdo et de la supérette casher. Bienvenue à vous hypocrites, politocards de tous poils et people de tous crins. Parmi vous, certains ont même eu le culot d'afficher ou de ramenr leur trogne de parvenus : Bedos, Halliday, Poivre d'Arvor, Depardieu... Messieurs, jusqu'à présent vous n'en aviez rien à f... du journal. L'un d'entre vous, sénile octogénaire abruti et complexé, exigeait même votre disparition judiciaire, voilà peu. Vous n'êtes pas des "Charlies", mais des "charlots" ;

- que l'union nationale claironnée de ci de là est un leurre, puisque certains, à l'instar du sieur Da Costa, porte-parole du Parti des Sectaires, ont prétendu distinguer le bon grain de l'ivraie, alors que, dimanche, si nous ne serons peut-être pas "tous des Charlies", nous serons pour le moins "avec Charlie" ou mieux encore avec les libertés d'expression et d'opinion, valeurs républicaines censées réunir notre nation ;

- que la minute de silence de jeudi était, elle aussi, un leurre pour certains beaucoup plus nombreux qu'on ne le pense. Demandez aux instituteurs ou aux professeurs, lisez les réseaux sociaux, entendez l'éclat des pétards quand ce n'est pas celui d'un feu d'artifice ;

- que nous avons dû subir la distinction entre morts célèbres et défunts anonymes. Discriminer les êtres devant la mort, il faut oser. Pourtant certains "merdias" n'ont pas hésité à jouer de cette pratique ;

- que, dans ce pays, certains ont tous les droits, y compris de sortir des idioties et des infamies, alors que d'autres, même si leurs idées ne sont pas les nôtres, n'en ont qu'un : celui de passer sous les fourches caudines de la pensée unique ou de se faire hara-kiri ;

- que, dans ce pays, chaque jour, des églises, des mosquées et des synagogues, sont attaquées ou pillées ;

- que, dans ce pays, la laïcité est si mal comprise qu'un directeur d'école dans l'Ouest parisien interdit l'installation d'un sapin - je ne parle pas d'une crèche- sous prétexte que ce symbole ne peut porter qu'atteinte aux valeurs de la République ;

- que, dans ce pays, il n'est pas recommandé d'afficher sa foi, quelle que soit sa religion, sous peine de périr sous le feu des intégrismes ;

- que, dans ce pays, seul l'athéisme est digne de franchir le seuil de l'intelligence et de la bienséance ;

- qu'enfin Jeannette Bougrab, compagne de Stéphane Charbonnier, avec des mots justes et émouvants, a su placer notre société devant ses responsabilités. Et nous, devant les nôtres.

Un jour, peut-être, nous serons en mesure d'assumer nos souvenirs. Ce jour-là, nous serons devenus des êtres humains.

ADM, le 10 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 22:35

- Favoriser la montée du Front national pour abattre la droite républicaine : perversion et machiavélisme de Mitterrand.

- Depuis plus de trente ans, nous allons combattre chez eux des gens qui ne nous ont rien fait. Depuis trente ans, la France mène une politique islamophobe et nous en payons le prix.

- J'aimerais entendre Mélanchon défendre la Commune qui abolit la guillotine plutôt que de célébrer la république de 1793 qui use et abuse de la guillotine.

- Sur la fin de sa vie Proudhon défendait la notion d'Etat garant de la pérennité de la mutualisation du travail. De Gaulle avait des tendances proudhoniennes.

- Je suis de la gauche communarde, celle du peuple, non des pseudo-élites.

ADM, le 9 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 17:22

Dammartin. Les tueurs liquidés, l'otage libéré : bravo et une nouvelle fois merci, le GIGN !

ADM, le 9 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 15:54

En décembre 2013, Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et le preneur d'otages de Vincennes, a été condamné à cinq ans de prison ferme pour acte de terrorisme. Onze mois plus tard, en novembre dernier, il a été libéré, ce qui ne correspond à aucun critère de remise de peine. Mme Taubira, garde des Sceaux, pourquoi ?

ADM, le 9 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 15:11

Jeudi 8 janvier 2015 : "Il n'y a aucun rapport entre les tueurs de Charlie et celui de Montrouge." Bernard Cazeneuve.

Vendredi 9 janvier 2015 : on apprend que le tueur de Montrouge connaît l'un des frères Kouachi.

Bernard Cazeneuve, auriez-vous sciemment menti ? Ce ne serait pas joli joli pour un ministre de l'Intérieur d'une république "irréprochable". Aux prochaines élections, l'électeur souverain saura vous sanctionner.

ADM, le 9 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 05:45

C'était votre premier jour de travail à cette adresse. Employé de maintenance à la Sodexho, vous avez été le premier à tomber sous les balles de ces deux salopards. Alors "je suis Charlie", pourquoi pas ? Mais "je suis Frédéric", "je suis Elsa", "je suis Ahmed", "je suis Moustapha", "je suis Franck", "je suis Michel", ce serait pas mal non plus. Cela montrerait que "l'union nationale" galvaudée par les politiciens et les médias serait une réalité.

Hélas, cette démocratie a encore d'énormes progrès à accomplir. Comment peut-elle pratiquer le culte de la personnalité comme dans les "meilleures" dictatures médiocrates ? Ces douze personnes ont le droit d'être unies dans la mort. Et c'est notre devoir de le clamer. Oui, Frédéric Boisseau, vous aussi vous êtes mort.

PS N'oublions pas "je suis Clarissa"...

ADM, le 9 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 18:03

... Explique-moi, de là où tu es, pourquoi au lendemain du "bal tragique à Charlie-Hebdo", la bourse a monté de 3,59% aujourd'hui ? La finance se réjouirait-elle de ta mort, de celle de tes 11 compagnons et compagne, sans oublier celle, ce matin, de cette malheureuse policière municipale ?

ADM, le 8 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 14:26

Je ne partageais pas toujours votre ligne éditoriale, mais nous avions en commun une valeur essentielle : le respect de la liberté d'opinion. Que vous deveniez "citoyens d'honneur" de la République me semble opportun.

Derrière l'hommage officiel que vous méritez, n'oublions cependant pas que se joue, comme toujours, une évidente parade des faux-culs .A voir défiler hier ceux qui vous ont trahi ou qui n'ont cessé de cracher sur vous de votre vivant, on ne peut s'empêcher de s'indigner que certains salissent votre mémoire.

Vous, les douze victimes, plus vous Madame tombée ce matin sous les tirs d'un fanatique islamiste, reposez en paix, là où vous êtes. Qu'il me soit permis de citer le dernier paragraphe de l'ultime édito de Bernard Maris qui portait sur l'enterrement de la petite Rom : "(...) Même pour un athée, surtout pour un athée, plus que quiconque pour un athée, qui perçoit alors le caractère irrémédiable et terrifiant de la disparition ; l'ensevelissement du corps et le moment du départ du défunt sont des instants terribles et sublimes. Merci, Dieu, d'être trop loin pour voir ses pleurs." RIP

ADM, le 8 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 14:05

Fini les divergences d'opinion, les querelles républicaines, devant l'intolérable il n'est pas question de transiger. La liberté d'expression ne se négocie pas. Solidarité avec les victimes et leurs familles, quelles que soient leurs origines et leur philosophie.

Le déiste que je suis ne peux supporter que certains, hier comme aujourd'hui, aient tué ou tuent au nom du Créateur. Quand éradiquerons-nous de notre vie d'Hommes ces religions qui ne servent qu'à tuer ? Fanatiques religieux, je vous hais.

ADM, le 7 janvier 2015

Repost 0
Published by Anatole de Mururoa - dans Billet d'humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de anatole de mururoa
  • Le blog de anatole de mururoa
  • : Un souffle de liberté et d'insolence dans cet Etat qui manipule les faits et voit les laquais de la désinformation duper leur public.
  • Contact

Recherche

Liens